Bienvenue sur le site de l'Ecole du Chat de Villeparisis

L'association recherche des familles d’accueil et bénévoles

Qui sommes-nous ?

L'école du chat de Villeparisis est une association à but non lucratif. Elle oeuvre en priorité pour la protection des chats errants sur le territoire de Villeparisis en les stérilisant et les identifiant. Les chats les plus sauvages sont alors relâchés sur leur lieu de capture, quant aux autres, ils seront placés à l'adoption dès qu'ils seront aptes à vivre en famille.

Notre association possède un enclos fermé pour la majorité de nos chats, leur permettant de vivre en communauté, avec un local chauffé et une zone de jeu en extérieur. Quotidiennement, des bénévoles viennent nettoyer l'enclos, nourrir tout ce petit monde, vérifier qu'un chat ne se soit pas blessé, mais également donner les soins vétérinaires à nos pensionnaires en quarantaine.

L'association organise des journées d'adoption, permettant de présenter nos chats les plus sociables. C'est l'occasion pour les futurs adoptants d'entrer en contact avec les bénévoles qui agissent au quotidien pour le bien-être de nos petits amis à moustaches 🐱. Ceux-ci seront les plus aptes à vous conseiller dans le choix de votre futur compagnon en fonction de son caractère et de ses futures conditions de vie. Gardez donc un œil à notre Calendrier des Journées d'Adoption et venez nous rendre visite !

Un peu d'histoire ...

En 1977, les chats du cimetière de Montmartre étaient capturés à la demande de la Ville de Paris, mis en fourrière et euthanasiés après le délai de garde réglementaire. Alerté par des dames nourricières, le photographe Michel Cambazard rassembla une centaine de riverains hostiles à ce ramassage et constitua le Comité de défense des bêtes libres du XVIIIème arrondissement, la première association au monde ayant pour objet la protection des chats vivant en liberté.

Ce comité avait pour objectif « d’assurer la protection, l’alimentation, le contrôle sanitaire, le marquage, l’hébergement et le contrôle des naissances des chats libres du cimetière de Montmartre », car une fois l’animal identifié et stérilisé, il n’est plus considéré comme errant. Il est officiellement immatriculé auprès du Fichier National d’Identification des Carnivores Domestiques (I-CAD) et placé sous le contrôle d’une association - nourrissage et contrôlé sanitaire -, ce qui le protège de l’euthanasie s’il est conduit en fourrière.​

Faisant suite à cette initiative, les défenseurs de la gent féline se mobilisèrent à Paris, puis en Île-de-France, et enfin en province, donnant ainsi naissance à plus d’une centaine de comités dans toute la France. Chaque comité, animé par des bénévoles, est indépendant et s’autofinance par les cotisations de ses adhérents et par quelques subventions.